L’océanographe Laurent Labeyrie a rencontré les élèves

, par @Bruz_Citoyenneté

Lundi, les élèves du collège Pierre-Brossolette et du lycée Saint-Joseph n’ont pas pu assister à la projection du documentaire La Glace et le ciel prévu au Grand-Logis, en raison de l’annulation des sorties scolaires. Comme ils devaient rencontrer l’océanographe Laurent Labeyrie sur l’invitation de l’association Bruz Citoyenneté, les échanges se sont effectués au sein des établissements scolaires.

Ici avec les élèves du collège Pierre-Brossolette, Laurent Labeyrie s’attache à communiquer avec les jeunes, car « ce sont eux qui construisent la société de demain ».

Laurent Labeyrie s’est d’abord rendu au collège Pierre-Brossolette où l’attendaient des 4e et des 5e. Puis il a rencontré les 1res et terminales de Saint-Joseph. L’océanographe leur a expliqué ses campagnes dans l’Antarctique. « On comprend qu’il ne faut pas gâcher la nature lorsqu’on découvre les lumières et les beautés de cette région. »

Les élèves ont posé de nombreuses questions. « Où avez-vous travaillé ? » Laurent Labeyrie a souligné qu’il avait oeuvré en laboratoire et même dans des entrepôts frigorifiques, à Grenoble, pour y prélever des échantillons de glace ramenés de l’Antarctique afin d’étudier, par exemple, la formation des continents.

Il a aussi abordé le réchauffement climatique et la Cop 21. « Que pensez-vous des climatosceptiques ? » interroge un élève. « Ils sont dangereux, répond le climatologue. Nous devons nous adapter aux changements climatiques. » Il a conclu avec ce message : « Profitez de la Terre, voyagez, votre vie sera belle. »